SOURCE DE POESIE
Pour tous les amoureux de la poésie et des mots, ce forum héberge de très belles plumes du net. Joignez-vous à nous pour que vivent les mots.
Artistes dans l'âme, venez partager vos textes et faire de jolies découvertes, dans le respect des autres et de notre charte...

Toute l'équipe de Source de Poésie vous souhaite une belle visite.


Source de Poésie, partager les mots, les maux, les émotions...
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Bienvenue à vous à notre Source Poétique... Toute l'équipe vous souhaite la bienvenue chez vous.


Partagez | 
 

 Le secret de Suzanne (fin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dyane
Modératrice
Modératrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3922
Localisation : Le Pays des Ducs de Bourgogne
Loisirs : Poésie-photo-tir à l'arc-danse-sculpture-tout ce qui touche à la nature et au partage
Date d'inscription : 05/10/2008

MessageSujet: Le secret de Suzanne (fin)   Dim 11 Mar - 19:43

1



Monsieur l’instituteur



Je me permets de vous appeler ainsi car je sais que Suzanne vous avait conservé cet affectueux surnom.



J’espère que cette lettre vous parviendra sans trop de retard. Je n’ai pas d’adresse précise, mais Maison de retraite du Mont Roland, cela devrait suffire, la ville n’est pas si grande.

J’espère que vous vous plaisez en ce nouvel endroit et je ne doute pas que vous ayez trouvé à vous y rendre utile et à vous y épanouir. J’ai tellement entendu parler de vous qu’il me semble vous connaitre.



Je vous remercie de m’avoir envoyé ce petit coffret renfermant les lettres de Suzanne. C’est bien qu’elle vous en ait fait la demande. Je la découvre enfin, elle, sa vie, sa famille. Je ne vous en veux pas de n’avoir pu vous déplacer et je le comprends très bien.



Rien ne fut simple dans la vie de Suzanne. Heureusement grâce à Jean j’ai su avant qu’elle ne nous quitte cette chose qui nous empêcha d’être pleinement complices. J’aurais aimé Suzanne quoiqu’elle ait fait. Jean et moi avons tenté de retrouver son enfant, en vain. C’est peut être mieux d’ailleurs. Nous ne saurons jamais.



Vous avez su sans doute les drames qui suivirent. Dany n’a pas supporté d’être incorporé pour son service militaire. Cet enfant-là n’a jamais supporté les contraintes, les conseils. Je crois que la seule personne qui ait su l’apprivoiser un peu, était sa cousine, la fille de Jean. Elle savait à la fois lui tenir tête et accepter ses colères, ses absences, ses caprices.

Lorsqu’il a déserté j’avoue que j’étais à la fois admiratif de ses convictions et pris de panique en voyant la réaction de sa mère. Lorsqu’ils l’ont retrouvé et mis en prison, je savais qu’il ne supporterait pas. Un matin d’avril, Quand j’ai vu les gendarmes à la porte, ils n’ont pas eu besoin de parler. Je savais d’avance ce qu’ils allaient m’annoncer.

Je me suis retourné suivant leur regard, et j’ai vu Suzanne dans son déshabillé jade. Elle était belle, si belle même avec cette frayeur déchirant son visage.

J’ai vu ses yeux s’écarquiller, puis s’envahir de larmes et puis mourir. Elle s’est effondrée en hurlant. La femme que j’avais toujours connue si peu sensible, s’est réfugiée comme une enfant au creux de mes bras.

Ce jour- là s’est éteint en elle son regard de mère. Michel est rentré pour les obsèques de son frère. Elle n’a pu prononcer qu’une phrase « j’ai abandonné un enfant, un autre aujourd’hui me quitte ». Jean et moi lui avons expliqué. Il a tenu longuement sa mère dans ses bras avant de repartir sur son bateau pour une nouvelle croisière.



Quelques mois plus tard elle tombait malade et se laissait doucement emporter, sans vouloir se laisser soigner.

Je n’oublierai jamais la détresse de ses parents devant son cercueil, les mains de son père s’agrippant à son visage.

Les baisers qu’il lui donna en lui criant pardon. « J’avais envoyé Diane te chercher répétait-il, j’avais envoyé Diane »

Sa mère debout, blanche, ne disait rien mais je la voyais pour la première fois avec un regard de tendresse posé sur sa fille.



Dans le coffret j’ai retrouvé la chaine de Dany, je ne sais comment Suzanne l’avait récupérée. J’ai lu et relu ses lettres, regardé les photographies puis tout remis en place et j’y ai ajouté un peu de moi. Une simple fleur séchée et le double de cette lettre que je vous envoie aujourd’hui.



Je vais remettre tout ceci à Jean. Je ne sais ce qu’il choisira d’en faire mais je lui fais confiance et je sais que ce trésor sera bien gardé.



Prenez soin de vous Monsieur



Avec toutes mes amitiés et ma gratitude d’avoir été là à chaque instant pour Suzanne



Georges







Je ne sais combien de temps j’étais restée dans ce grenier.



J’avais trouvé ce matin, une photo de Suzanne dans la maie en cherchant un document pour un exposé. J’avais dit à papa « Elle était belle Suzanne mais si triste, si lointaine. Oncle Jo lui était si attaché. Partir pour lui a dû être une délivrance. Il n’avait jamais admis le départ de Dany puis que Suzanne se soit laissée mourir »



Papa a pris la photo, a eu un petit sourire. « Regarde » a-t-il répondu. Derrière le cliché il était écrit.

Lorsque tu le ressentiras comme nécessaire, dis tout à ma filleule. Dis-lui que je suis désolée qu’elle n’aime pas le prénom que je lui ai choisi et que vous auriez dû écrire avec deux L. Dis-lui qu’elle est un ange et qu’un ange a deux ailes - Qu’elle lise l’histoire des Willis. Ta sœur Suzanne



J’avais regardé papa l’air interrogatif. Il avait les yeux plein de larmes ce qui était loin d’être dans ses habitudes.

« Monte au grenier, dans la malle en osier tu trouveras un petit coffret de bois. Regarde ce qu’il contient. Lis. Tu y trouveras le secret de Suzanne et pourquoi ses yeux étaient si tristes »



J’ai refermé le coffret. L’ai remis à sa place. Je suis redescendue. Me suis blottie dans les bras de papa en lui murmurant « je t’aime ». Il m’a regardée, a caressé mes cheveux blonds …Jo aurait dit « graine de femme », lui n’a rien dit mais j’ai lu dans ses yeux ce jour- là bien plus que le secret de Suzanne.

_________________
Poétiquement

http://dyane.artblog.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://dyane.artblog.fr/
kendor
Corsaire des Mers
Corsaire des Mers
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2156
Localisation : La Source
Loisirs : Chatouiller les philosophes
Date d'inscription : 13/12/2009

MessageSujet: Re: Le secret de Suzanne (fin)   Lun 12 Mar - 19:09

Ainsi donc est.ce fini, je vai pouvoir m´y pencher sérieusement sur ce rebord de fenêtre là.

_________________
Entre ignorance et savoir, sagesse et folie va ce fil sur lequel je m´aime en l´équilibre
Revenir en haut Aller en bas
 
Le secret de Suzanne (fin)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le secret de Suzanne (9)
» Le secret de Suzanne (1)
» [Barjavel, René] Le grand secret
» Mary C. Jane, auteur de la série Secret (Bibliothèque Rose)
» Un moment d'histoire (Le Secret de la Licorne)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SOURCE DE POESIE :: Les eaux folles :: Nouvelles averses et Histoires d'eau-
Sauter vers: